7 raisons pour lesquelles vous jouez moins bien sur le parcours qu’au practice

Bonjour à tous et bienvenue sur mon blog. Aujourd’hui je prend le temps d’écrire un long article (avec sa vidéo associée) qui me tient à coeur depuis un moment. En effet, la plupart des joueurs sont frustrés par leurs performances sur le parcours en comparaison de la façon dont ils tapent la balle au practice. Il est donc temps d’agir et de vous donner les 7 raisons (et leurs remèdes) qui font que vous jouez moins bien sur le parcours qu’au practice.

C’est un secret pour personne, nous rêvons tous de frapper la balle et de swinguer aussi bien en situation de jeu qu’a l’entrainement. Vous n’imaginez pas le nombre de personnes que je rencontre et qui me font part de ce problème. Voici donc sans plus attendre les 7 points à améliorer dans votre jeu de golf pour enfin performer sur le parcours et jouer à votre plein potentiel :

1- Vous jouez toujours le même club.

Je vois tous les jours exactement la même chose sur le practice. Les joueurs sortent leur fer 7 ou leur driver et tapent 10, 20 ou 30 balles à la suite avec ce même club dans les mains. Or, ce n’est pas du tout ce qui se passe quand nous jouons au golf ! Sur le parcours on alterne les coups avec le driver (ou un bois), puis un fer et enfin un wedge ou un putter. C’est la nature du jeu de golf : la variabilité.

Evidemment il peut parfois être bénéfique de jouer le même club en série, notamment quand on s’entraine techniquement pour changer son swing. Le problème avec ce type d’entrainement, qu’on appelle « l’entrainement en bloc », c’est qu’on ne simule pas du tout ce qui va se passer sur le parcours. Le joueur a tendance à se mettre dans un rythme qui lui permet d’enchainer les bons coups mais qui disparaitra tout de suite sur le parcours. Les joueurs qui s’entrainent de cette façon ont aussi tendance à essayer de trouver le « truc » qui leur permet de mieux frapper la balle mais qui ne dure jamais dans le temps.

Pour rendre votre entrainement au golf plus réaliste et ainsi mieux investir votre temps je vous suggère plutôt la chose suivante : changez de club entre chaque swing et prenez votre temps entre chaque balle. 

2- Vous n’êtes pas stressés sur le practice

Lorsque on tape des balles sur le practice il n’y aucun enjeu. Pas de score à tenir ni de match à gagner contre un adversaire. Evidemment, l’enjeu est bien plus important sur le parcours. Que vous essayiez de jouer sous la barre des 100, 90 ou 80 pour la première fois ou que vous fassiez un match play, il y aura forcement un moment ou votre score viendra vous stresser.

Pour lutter contre ce phénomène vous pouvez déjà commencer par vous initier à des techniques de relaxation simples à mettre en place comme de la respiration ou de la visualisation. Il va également falloir commencer à vous entrainer sous pression. Comment faire ? C’est très simple.

Il faut faire des jeux avec des scores à tenir pour s’entrainer à justement vivre et jouer avec cette pression. Vous pouvez par exemple essayer d’atteindre les cibles de votre practice en comptant 1 point par cible puis essayer de battre votre propre record chaque jour. Vous pouvez également faire ce jeu dans le cadre d’un match contre l’un de vos amis et jouer une boisson au bar (à payer par le perdant). C’est la même chose au putting ou aux approches, défiez vos amis ou vous même et mettez de l’enjeu. Vous apprendrez rapidement ainsi à mieux gérer la pression et le stress du score pour vos prochains parcours.

3- Les faiblesses techniques apparaissent sous pression

Si vous faites une ou plusieurs fautes fondamentales dans votre swing vous arrivez sans doute à développer des compensations qui vous permettent quand même de faire partir vos balles correctement. Le problème est que sur le parcours, encore une fois en situation de stress, il devient très difficile de compter sur ces compensations subtiles qui vous permettent de rattraper vos coups.

Un bon coach vous permettra d’identifier les fautes les plus graves de votre swing pour travailler sur ces points et rendre votre mouvement plus pur. Moins de compensations à réaliser = un swing qui tient mieux la pression et sur le parcours. Trouvez un coach en qui vous avez confiance et mettez vous au travail. La plupart du temps, un petit rappel des fondamentaux est tout ce dont vous avez besoin.

4- Vous ne visez pas de cible sur le practice

Ok, je vous l’accorde, la plupart des practices sont mal conçus et manquent cruellement de cibles à viser. Ceci dit, je suis toujours étonné de la réponse de mes élèves quand je leur demande ce qu’ils visent. La plupart me répondent simplement « je veux juste que la balle décolle » ou « par là bas ».

Le golf est pourtant un sport dans lequel on vise des cibles. Chaque fois que vous jouez un coup sur le parcours vous visez une cible précise, pourquoi ne pas s’entrainer à accomplir cette tâche ? Non seulement vous développerez un swing en relation avec la cible (j’ai déjà parlé de l’importance de jouer vers une cible et des améliorations que cela développe dans le swing dans pas mal de mes videos) mais vous aurez aussi une meilleures idée de vos trajectoires et de votre précision.

Mon conseil : changez de cible et de club à chaque coup sur le practice pour vous entrainer à mieux viser.

5- Vous essayez de corriger votre swing sur le parcours

C’est sans doute l’erreur la plus fréquente que je vois sur les parcours avec les élèves avec qui je joue en stage ou en parcours accompagné. Le scénario est toujours le même : vous loupez un ou deux coups et votre cerveau se met à fumer pour essayer de trouver une solution à ce problème.

Louper des coups fait partie intégrante du jeu de golf. Vous n’êtes pas un robot, vous allez forcement louper des coups dans une partie. Les professionnels que vous voyez à la télévision loupent des coups eux aussi ! Pensez vous qu’ils remettent leurs swings en question après chaque mauvaise balle ? Bien sûr que non ! Le joueur amateur moyen le fait constamment. Il essaye sans cesse de changer sa montée, son plan de swing ou je ne sais quoi d’autre en se remémorant une astuce lue dans un magasine la semaine dernière. Pire encore, il écoute les conseils de son partenaire de jeu qui est 36 de handicap. Le parcours n’est ni lieu lieu ni le moment de faire des changements techniques !

Alors que faire quand on loupe un coup ? Déjà, ne pas dramatiser et accepter que c’est normal de louper des coups. Il faut réussir à faire preuve d’un certain détachement, de « lâché prise ». Ensuite, essayez de simplement comprendre comment le club est arrivé sur la balle. La balle répond simplement au club, elle se moque de l’allure de votre swing. Par exemple, si la balle part fort à droite on en déduit que la face de club était ouverte à l’impact. De là, on range l’information dans notre cerveau qui se chargera de corriger de par lui même. Ça ne sert à rien d’essayer de trouver la cause technique, prendre en compte comment le club est arrivé sur la balle suffit amplement.

Et enfin, pour sauver une partie qui commence mal je vous suggère de simplement vérifier vos fondamentaux (grip, posture, alignement, position de la balle) et de faire attention à votre équilibre. Ce sont des choses simples qui vous aideront à mieux jouer et sur lesquelles vous pourrez vous raccrocher plutôt que sur la technique.

6- Vous n’avez pas de stratégie quand vous jouez

Prendre de bonnes décisions est primordial si vous voulez scorer sur le parcours. Je suis toujours impressionné de voir des décisions qui n’ont pas sens prises par la plupart des joueurs sur le parcours. Vous pensez que jouer à travers les arbres est une bonne idée ? Mauvaise décision. Sortir le driver sur un trou court alors que vous pourriez atteindre le green avec un hybride et un fer 9 ? Mauvaise stratégie.

Réfléchissez à ce que vous devez faire avant de jouer. Quelle est votre meilleure option ? Un bon exercice est d’annoncer à voix haute ce que vous souhaitez faire avant de jouer. Demandez vous ensuite si ça a du sens et si vous donneriez ce conseil à vos amis si vous deviez être leur caddie.

Réfléchissez aussi aux pourcentages de réussite pour un coup donné. Vous aimeriez survoler la pièce d’eau pour atteindre le green à 200m ? Quel est votre pourcentage de réussite au practice pour ce coup ? Si c’est moins de 80% vous devriez changer de plan.

7- Vous n’avez pas de routine

Une des choses les plus bénéfiques pour votre golf que vous pouvez faire sur le practice est de travailler votre routine. Je ne vois quasiment jamais personne le faire à part les très bons joueurs. Par contre je vois souvent des joueurs qui enchainent les balles sans même prendre la peine de sortir du tapis ou de reculer entre chaque coup.

Le rôle d’une routine est de vous placer en mode « pilote automatique » et de donner le signal à votre cerveau qu’il est temps de performer. Cela prend un peu de temps et se travaille à l’entraînement. Si vous le faites suffisamment sur le practice alors elle deviendra seconde nature sur le parcours. Les meilleurs joueurs de golf ont toujours exactement la même routine, à la seconde près. C’est sur elle que vous pourrez vous raccrocher quand la pression montera sur le parcours.

Vous aimerez aussi

Ecrire un commentaire

Programme d'entrainement 
à la maison

Une vidéo exclusive de 60 minutes à suivre en temps réel, pour vous entrainer depuis la maison