Comment s’entrainer efficacement au golf pour baisser ses scores sur le parcours

Pour bien jouer au golf vous devez évidement vous entrainer à la technique mais aussi développer vos compétences. La technique est l’ensemble des éléments qui constituent le swing. Les compétences sont les habilités à réussir une tâche, indépendamment de la technique. Ainsi, 2 joueurs peuvent avoir une technique massivement différente et pourtant réussir tous les deux à atteindre la cible. Traditionnellement, les golfeurs passent leur temps à travailler leur technique mais rarement leurs compétences.

1 – S’entrainer avec un plan en tête

2 – S’entrainer en bloc pour la technique

3 – S’entrainer en variabilité pour les compétences

4 – Intégrer de l’enjeu pour s’entrainer sous la pression

 

Apprendre à s'entrainer avec un guide détaillé et de nombreux exercices

Guide d'entrainement au golf

Voir le E-Book

Avez vous déjà observé les joueurs du dimanche au practice ? Bien sur me direz vous ! Mais avez vous vraiment prêté attention à leur comportement ou à la façon dont ils structurent leurs entrainements ? Mon constat est que le golfeur moyen est, n’ayons pas peur des mots, tout simplement mauvais pour s’entrainer. Médiocre tout au plus. Je dis cela sans méchanceté aucune, c’est simplement un constat que je fait et qui m’attriste quand je vois toute cette énergie mal employée et ces nombreuses heures d’entrainement gâchées. Nous vivons dans un monde où tout va de plus en plus vite et dans lequel notre temps libre est précieux, autant en faire bon usage.

Je suis prêt à parier que vous aussi, malgré les nombreuses heures investies à l’entrainement, vous avez du mal à prendre votre bon swing avec vous sur le parcours. 67 Celui sur lequel vous travaillez sans cesse et qui donne de bons résultats au practice. Vous n’êtes pas seuls et je suis là pour vous aider. Pour bien comprendre le sujet il faut discuter des principes de l’entrainement en bloc et de l’entrainement à la variabilité.

L’entrainement en bloc consiste à répéter un même mouvement (le swing par exemple mais aussi le même putt ou la même approche) pendant un gros nombre de répétitions. C’est ce que je vois le plus souvent sur les terrains d’entrainement : le joueur sort son fer 7 et tape 50 balles à la suite.

Ce type d’entrainement est très efficace pour intégrer un mouvement moteur quand on débute une nouvelle pratique ou que l’on veut changer un élément technique dans son swing. C’est un moyen rapide d’apprendre à bouger de la façon dont on souhaite. Cependant, pour qu’un entrainement soit efficace il faut que le joueur ai du feeback, un retour d’information, sur ce qu’il fait. Sans ce précieux feedback il est impossible de savoir ce qui a été fait de correct et ce qui doit être amélioré.

Malheureusement je vois un nombre incalculable de joueurs enchainer les balles les unes après les autres sans prendre le temps d’avoir un feedback et, pire encore, sans plan réel pour la séance. Ils changent de «pensée de swing» toutes les 3 balles et espèrent trouver le secret de la régularité au golf. Quelle ironie ! ENTRAINEZ VOUS TOUJOURS AVEC UN PLAN. Oubliez les conseils de vos amis, qui changent chaque jour en fonction de l’article de lu la veille, et qui dérèglent complètement vos mouvements ! Écoutez votre pro, restez sur les exercices et pensées de swing qu’il vous a prescrit, et n’essayez pas de trouver le secret du swing, il n’y en a pas !

Le secret, si vous en voulez absolument un, c’est le développement du joueur sur le long terme.

Lorsque vous faites de l’entrainement en bloc votre seul et unique objectif est d’intégrer le changement que vous voulez créer. Faites vos exercices, tapez quelques balles, faites vos exercices à nouveau et ainsi de suite. C’est un processus dans lequel on doit être engagé mentalement et qui nous prend beaucoup d’énergie si on le fait correctement. Réfléchissez à ce que vous faites, comment vous le faites et prenez le temps entre chaque balle pour vous interroger afin de savoir si oui ou non vous avez bien fait votre exercice ou mouvement. Ne travaillez qu’une seule chose par séance et mettez votre esprit à la tâche. Ne vous amusez pas à essayer de bricoler votre swing à la moindre difficulté et restez fidèle à votre plan.

Par exemple, si vous pensez qu’il vous faut revoir un peu le démarrage du swing alors ce sera votre seul objectif de la séance. Au point même où vous devrez faire abstraction du vol de la balle, seule l’intention de bien réaliser votre démarrage compte. L’entrainement en bloc ne devrait compter que pour 50% du temps que vous consacrez à vous entrainer.

L’autre partie devrait être consacrée, et c’est ce que je ne vois que très rarement au practice, à l’entrainement à la variabilité. Plus vous êtes bons et plus vous devriez y accorder une place importante.

Combien de fois jouez vous 35 fois de suite votre fer 7 sur le parcours ? J’espère pour vous que la réponse est jamais ! Combien avez vous vous d’essais sur un putt quand vous êtes sur le parcours ? Un seul essai ou 4 comme vous le faites sur le green d’entrainement ? Quelle est la dernière fois que vous avez pratiqué depuis un divot ou depuis le rough ?

Si vous passez votre temps à vous entrainer à jouer le même club au practice alors vous deviendrez bons exactement à ça : jouer le même club 50 fois de suite au practice ! Avec un bon rythme et pas mal de répétitions vous parviendrez certainement à frapper quelques belles séries mais vous serez incapables de «jouer au golf» correctement.

Sur le parcours vous devez être capable, et c’est ce qu’on vous demande, de frapper un coup toutes les 5 minutes seulement avec une cible et un club différent pour chaque swing. Préparez vous à ça ! SCINDEZ VOTRE ENTRAINEMENT EN DEUX ET INCORPOREZ DE LA VARIABILITÉ.

Après avoir fait vos exercices et réalisé une séance d’entrainement en block, qui devrait déjà vous avoir pris pas mal d’énergie, faites une pause et réfléchissez à ce que vous avez produit. Intégrez mentalement tout ce travail et faites vous confiance, considérez que votre corps a enregistré les informations. Il est temps de passer à l’entrainement spécifique au jeu de golf.

Avez vous déjà observé comment les athlètes des autres sports s’entraînent ? Les skieurs de compétition font du slalom, les joueurs de football jouent au foot, les lanceurs de javelot lancent des javelots… En gros, ils s’entraînent comme ils pratiquent, sur leur terrain habituel. C’est différent au golf où l’on s’entraine sur un endroit différent de celui sur lequel on joue. Pour la deuxième partie de votre entrainement vous devez donc de transformer la zone d’entrainement en zone de jeu et simuler du mieux possible des situations de jeu concrètes.

Quelle pression ressentez vous quand vous n’avez pas de cible au practice et 50 balles à votre disposition ? Aucune. Comment pouvez vous viser quelque chose sur le parcours si vous ne vous entrainez pas à viser des cibles au practice ? Il est temps pour vous de commencer à viser des cibles à des distances définies, comme sur le parcours, avec un seul essai par cible et un club différent à chaque fois.

Choisissez une cible, faites votre routine complète, jouez le coup, observez le résultat, choisissez une autre cible à une distance différente, ect … Ne remettez pas votre swing en question entre chaque balle et efforcez vous à rentrer dans l’état d’esprit spécifique au parcours. Comme lorsque vous jouez, ce n’est pas le moment de «jouer au swing» et de bricoler votre technique, seule la cible compte. Une seule balle par cible.

Une séance bien connue est de simuler un parcours que vous connaissez bien au practice. Commencez par la mise en jeu et observez le résultat. Plein fairway ? Bien, jouez ensuite votre fer 7 comme vous le feriez d’habitude sur ce trou. La balle s’est échappée vers la droite ? Jouez une balle tendue, comme pour vous échapper de sous les branches d’arbres, puis une approche au wedge vers le green. Utilisez votre imagination pour varier vos coups. Vous pouvez même aller putter pour rendre l’expérience plus réaliste. Vous êtes à 10m du drapeau sur le practice ? Allez jouer un putt de 10m sur le putting green !

Si vous faites un entrainement autour, ou sur le green, faites l’effort de ne jouer qu’une seule balle et de varier les distances, les cibles et les situations à jouer. Vous développerez rapidement votre petit jeu et vos scores fondront comme neige au soleil. Terminé de jouer 3 fois le même putt ou la même approche avec 3 balles différentes !

Pour rajouter plus de pression et simuler le jeu sur le parcours je vous encourage à vous lancer des challenges entre amis. Pariez une boisson au bar, une bonne balle de jeu ou même 2€. L’idée étant de rajouter un enjeu. Faites par exemple des concours d’approches avec une seule balle et terminez en puttant. Quand le score sera serré, vous ressentirez le même type de pression que quand vous êtes sur le point de baisser votre handicap en compétition. Ainsi, vous serez mieux préparé à gérer vos émotions quand la situation deviendra tendue sur le parcours.

Vous avez saisi l’idée, le but de la deuxième partie de votre entrainement est de simuler le jeu de golf, au même titre que les footballeurs simulent des matchs quand ils s’entraînent. Soyez créatif, créez de nombreuses situations de jeu, jouez des coups spéciaux, lancez vous des challenges seul ou entre amis et «jouez» au golf à l’entrainement. Vous ferez des progrès fulgurants sur le parcours et serez mieux armé pour résister à la pression et jouer à votre plein potentiel.

Ce n’est pas le nombre d’heures que vous passez au practice qui fera de vous un bon joueur, c’est la qualité du temps employé. Gardez ces conseils à l’esprit, et surtout, appliquez les. Vous allez radicalement transformer votre jeu sur le parcours et augmenter votre confiance en vous.

Apprendre à s'entrainer avec un guide détaillé et de nombreux exercices

Guide d'entrainement au golf

Voir le E-Book

 

* Hey ! Il semblerait que vous soyez intéressé par des conseils gratuits, des articles pour progresser au golf et des vidéos. Abonnez-vous à mon info-lettre et rejoignez la communauté pour recevoir des conseils et des offres exclusives !

S’abonner à l’info-lettre Paul Lambersens Golf :

* indicates required


Vous aimerez aussi

Ecrire un commentaire

Controllez vos balles !

Procurez-vous mon ebook de 40 pages avec de nombreuses illustrations et exemples pour enfin comprendre les lois mécaniques du golf et générer n’importe quelle trajectoire !